Eglises fortifiées

    

   

   

Pourquoi des églises fortifiées ?

A fin de se protéger des luttes intestines, des invasions anglaises et du pillage des routiers pendant la guerre de Cent ans, les habitants de Sainte-Radegonde édifièrent au XIVe siècle des éléments défensifs sur l'église existante. Pour les mêmes raisons, mais un siècle plus tard (début de la construction estimé en 1442), les habitants d'Inières demandèrent la fortification de leur propre église à leur seigneur, alors évêque de Rodez, qui accepta. Toutefois, il exigea la destruction de l'église primitive afin d'élever une construction nouvelle plus importante.

  

L'église de Sainte-Radegonde

Trois tours ceinturent l'édifice : le Clocher, donjon carré surmonté d'une salle enfermant les cloches dont la flèche, recouverte de lauzes (ardoise épaisse de pays) est de forme conique ; 4 échauguettes sur culot en encorbellement sont réparties sur les angles, d'imposants mâchicoulis courent de l'une à l'autre. La tour Nord se termine en forme de dôme, c'est la plus haute des trois (29.50 mètres). La tour Sud, la plus petite, est composée de mâchicoulis et d'une toiture moderne.

   

A l'intérieur, l'édifice est de schéma classique et bien orienté (vers l'Est). Il comprend une nef, un chœur, deux chapelles et une abside. Face à la porte se trouve un puits servant de ravitaillement durant les sièges. Des vitraux témoignent de quelques-uns des miracles accomplis par Sainte Radegonde. La peinture murale (fin XIIIe) située au nord du chœur, représente des scènes du paradis terrestre et des ex-voto. Au dessus de l'édifice, les habitants ont aménagé 40 chambres où ils se réfugiaient lors des attaques répétées des nombreux pillards.

   

L'église d'Inières

Dans le charmant village d'Inières aux coquettes maisons restaurées et situé entre Rodez et Pont-de-Salars, se dresse une curieuse église fortifiée, avec son clocher surmonté d'une toiture en lauzes à larges bords construite au XVe siècle. On y trouve également des chambres, mais moins nombreuses qu'à Sainte-Radegonde. Elles étaient toutes réservées et louées à bail par l'évêque aux habitants de chacun des villages de la paroisse.

   

A l'intérieur de l'église se trouve le Groupe de l'Annonciation, de type gothique finissant, réalisé en 1470 par Pierre VIGUIER, en calcaire tendre polychromé. Cet ensemble se trouvait avant la révolution, dans une chapelle de la Cathédrale de Rodez. A la fin du XVIIIe siècle, craignant les marteaux des révolutionnaires, l'œuvre trouva refuge dans l'église d'Inières.

   

Sur la place une très jolie fontaine à la couverture en lauzes calcaires et calade en rosace.

  

   

Clocher de l'église d'Inières

  

Statue de l'Annonciation à Inières

  

   

Eglise de Sainte-Radegonde

  

Coeur de l'église de Sainte-Radegonde

  

Eglise d'Inières

   

   

  

  

 
Service proposé par Smica - Powered by MagicSite